Les Primaires citoyennes 2012, ou le succès annoncé d’une innovation démocratique

9 Oct

C’est une première en France : un parti politique – en l’occurence le Parti socialiste – organise ses primaires pour la désignation de son/sa candidat(e) à l’élection présidentielle des 22 avril et 6 mai prochains en ouvrant le scrutin à l’ensemble du corps électoral du pays. D’où des « Primaires citoyennes » et non seulement « socialistes ».

Je commence en vous rappelant mon tweet à 14:37 (mes tweets apparaissant à droite des pages de ce blog), après ma première tournée des bureaux de vote dans l’agglomération rouennaise : « la bonne participation aux #primairescitoyennes : @fhollande attire davantage des sympathisants socialistes qu’Aubry les adhérents ?? « 

Ainsi, ces primaires, un enseignement tiré des fortes présomptions de fraudes lors d’un (pas si) ancien scrutin interne au PS ? Ou pied-de-nez aux écologistes ? Sans doute un peu des deux, pourrait-on s’accorder à reconnaître. Si Europe Écologie Les Verts avaient mis sur pied de telles primaires, affirmant par là le sens donné à l’émergence de ce mouvement sur la base d’une ouverture à la société civile, plutôt que de limiter le corps électoral (de près de 38.000 votants, ce qui fut un bel élargissement, il faut le reconnaître !) aux adhérents et au réseau des coopérateurs, le résultat des Primaires de l’Écologie (avant l’été) aurait peut-être donné Nicolas HULOT, « personnalité préférée des Français », gagnant face aux trois autres concurrents, dont Eva JOLY, créant (ou presque …) la surprise en devenant la vainqueure in fine des primaires d’EELV. Les socialistes peuvent apprécier leur capacité à l’innovation démocratique mais devront très certainement continuer à chercher quelques moyens supplémentaires de se rassurer face au poids « embarassant » pour eux d’un mouvement écologiste qui, fort de ses succès incontestables, marque clairement son émancipation au sein du « peuple de Gauche ».

Il apparaîtrait de source proche de François HOLLANDE que celui-ci soit en tête dans les 50 bureaux test que son équipe a suivi. Et qu’il y soit suivi par ses concurrents dans cet ordre : Martine AUBRY, Arnaud MONTEBOURG, Manuel VALLS, Ségolène ROYAL, Jean-Michel BAYLET. Ce qui serait, si cette tendance se rapprochait d’une moyenne nationale, un véritable désaveu pour la présidente de la Région Poitou-Charente et ancienne rivale de Nicolas SARKOZY lors de l’élection présidentielle de 2007. Les proches de Martine Aubry ont quant à eux appelé à ne pas se laisser « intoxiquer » par ces bureaux test.

Aucun résultat officiel des Primaires citoyennes ne sera dévoilà avant lundi, onze heures. Mais des tendances se dessinent bien évidement. A retrouver sur le site des primaires, quoique de façon très partielle, et par département.

En Seine-maritime, peu d’incidents. Un bureau de vote semble n’avoir pu se tenir en raison de la présence d’un seul membre du bureau et de l’impossibilité de réunir ce bureau avec un bureau voisin, un autre aurait vu ses résultats invalidés en raison de onze suffrages non conformes aux règles d’examen de l’inscription électorale ou de la procédure de vote. Enfin, un incident pour le moins curieux a été signalé et porté au procès-verbal, dans un bureau de Mont-Saint-Aignan, où le jeune Conseiller régional Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, partisan de Martine AUBRY, a été interpellé collant des affiches de sa favorite devant le bureau de vote de l’école Berthelot à onze heures, soit pendant l’ouverture de celui-ci, ce qui semblerait – et on le comprendrait aisément – contraire aux règles établies pour le bon déroulement de la campagne. D’après un membre du Bureau fédéral, le président de la Fédération PS de Seine-Maritime, Laurent FABIUS, aurait appelé ses adhérents, de quelque affinité qu’ils soient, « à ne pas sombrer dans la provocation, à garantir l’image morale et éviter toute suspicion menançant la probité des primaires dans notre Fédération« . Or, un mandataire de Ségolène ROYAL présent dans ce bureau de vote aurait demandé à son camarade de retirer les affiches qu’il venait d’apposer. Sur le refus de ce dernier, il s’en serait lui-même chargé, et l’élu régional aurait recollé de nouvelles affiches aussitôt, toujours devant le bureau de vote. Ces faits ont été consignés au procès-verbal du dit bureau.

Hormis ces quelques faux-pas, j’ai pu constater, en faisant ma tournée d’un certain nombre de bureaux de l’agglomération rouennaise, que l’organisation générale du scrutin a été jugée satisfaisante par les votants.

Une chose est sûre : la mobilisation est au rendez-vous et, après la cuisante défaite de la Droite qui vient de perdre la majorité au Sénat, le président de la République sortant Nicolas SARKOZY, candidat à sa propre succession, aura bien du mal à remonter la pente dans un contexte politique périlleux pour lui. La fronde gronde de plus en plus au sein de la majorité parlementaire au Palais-Bourbon. La Droite sortira-t-elle son joker en la personne d’Alain JUPPÉ ? Chaque chose en son temps … pour l’istant, focalisons-nous sur ces Primaires citoyennes qui se poursuivent jusqu’à dimanche prochain. Ensuite, nous confronterons la désignation du/de la candidat(e) socialiste et du/de la (??) candidat(e?) de l’UMP … et du mode de désignation de chacun(e).  Cette campagne présidentielle, comme toutes les élections, nous promet elle aussi d’être intéressante et pleine de sursauts.

En attendant les résultats officiels, vraisemblablement demain matin, rappelons qui étaient aujourd’hui les candidats à ce 1er tour :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :