Archive | évènements RSS feed for this section

4 more years … !!

7 Nov

Je ne compte plus les paradoxes que j’ai l’occasion d’observer depuis ces derniers mois au cœur de la société américaine… Nous sommes le mardi 6 novembre 2012, à Washington, DC. Il convient de souligner que si je précise non seulement le quantième mais aussi et surtout le jour, c’est pour mettre l’accent sur la différence de tradition entre la France, ou les scrutins se déroulent le dimanche, et les États-Unis, qui ont adopté le mardi pour élire leurs représentants. Première observation, et réponse à une première interrogation : ce jour n’est pas chômé. Cela étant, il est intéressant de rappeler que le dimanche américain est beaucoup moins chômé que le dimanche français …

Ma première grande surprise a été plaisante : le vote appelle les citoyens américains à exprimer leur choix pour le prochain président, mais également pour leur député, leur sénateur (ici élu au suffrage universel), le président du Conseil municipal (distinct du Maire) mais encore – ici dans le District de Columbia – pour trois amendements à la législation locale (je ne dis pas d’État, étant donné que le District s’ajoute aux cinquante États de la fédération) … et le tout sur le même bulletin de vote ! Mais je reviendrai à cela dans un instant …

Ma deuxième surprise fut de découvrir le taux habituel de participation … et je me souvins soudain de ma réaction d’éternel râleur face à une abstention de 20 % au printemps dernier le soir du second tour de l’élection présidentielle française, score que je trouvais désagréablement symptomatique d’une habitude française qui tend généralement à une abstention croissante … l’habitude américaine, en revanche, semble plus stable … autour de 50 % !!

Et pourtant, ce matin, entre 7:00 et 8:00, j’ai pu observer entre 300 et 400 électeurs faisant la queue dans le froid devant plusieurs bureaux de vote de la capitale … j’en reviens donc au fait que nous soyons un mardi – jour non chômé, faut-il le rappeler … – et que ces citoyens se rendent pour la plupart sans doute au travail une fois leur devoir accompli. D’autres, certainement, viendront remplir cette obligation morale (le vote n’est pas obligatoire ici non plus, vous l’aurez compris lorsque je vous parlais du taux d’abstention …) en fin de journée … peut-être sera-ce le calme plat en pleine journée … difficile à dire, vu que les bureaux de vote n’affichent pas comme en France le taux de participation chaque heure …

La tenue des bureaux de vote, tiens, parlons-en ! Autant je trouve personnellement intelligent de grouper les scrutins – ce qui est très contraire à la coutume française … – autant il y a ici une façon de procéder qui me sidère, tel un naïf attaché à une tradition démocratique basée sur une exigence de transparence et de garantie … Un bureau de vote à Washington, comment ça marche ? Vous entrez dans le bureau après une queue interminable dans le froid extérieur, vous recevez un bulletin de vote sous forme d’un formulaire à remplir après avoir fait vérifié votre identité en présentant votre driver licence, quel que soit l’État qui l’a émis (c’est la pièce d’identité la plus répandue, la carte d’identité n’étant ici pas obligatoire et utile que dans les rares cas ou vous n’avez pas de permis de conduire …), vous vous posez sur un coin de table haute ou vous aurez eu la chance de trouver un crayon à papier que personne n’aura embarqué avant votre passage (mais si vous êtes prudents, vous aurez apporté le vôtre, le stock sur place étant très limité …) et vous cochez les cases qui désignent les candidats que vous choisissez, pour la présidence du pays, pour les sièges de député et de sénateur, pour la présidence du conseil municipal (distinct de la fonction de Maire), et vous votez aussi trois amendements (ici, à Washington) concernant la législation locale. Enfin, vous insérez votre formulaire dans une machine qui scanne votre bulletin, et vous ressortez affronter le froid et les intempéries, fier du devoir accompli, et vous filez vers le métro le plus proche, l’arrêt de bus ou la station de vélos (voire votre voiture …) pour vous retourner travailler ou vous y rendre, ou vaquer aux occupations prévues de votre agenda …

Le soir, vous vous rendez – par exemple – dans un bar de la ville situé à deux pas (pardon, ici on parle en pieds …. !!) du Capitole pour y retrouver des amis, devant quelques bonnes bouteilles ou quelques bons cocktails, voire quelques bières, scrutant les écrans géants de télévision dont le son est coupé, devinant les données du téléscripteur que couvrent le sous-titrage en espagnol, et vous jouez aux concours de pronostics en remplissant à nouveau un formulaire …. les gagnants remportent une consommation offerte par la maison ! Le service est à pied-d’œuvre … vous sortez percher une blonde à votre bec et un journaliste d’une télévision hispanique de Miami, Floride, vous met le grappin dessus pour recueillir votre avis, vos pronostics … pas encore votre réaction car il n’est que 19 heures … et vous discutez entre confrères du boulot de journalistes couvrant les élections américaines, puis vous retournez au chaud, vider encore quelques chopes, en twittant dès que vous en avez l’occasion …. jusqu’à ce que vous exprimiez les résultats ayant donné la victoire à Barack Obama en décidant d’utiliser une formule limpide et sans appel, sous forme de hashtag : #4moreyears !

Lire la suite

Transitions … transatlantiques !

22 Mai

TON LIBRE & LES CHRONIQUES DU TON LIBRE

A vous, chers internautes qui suivez régulièrement ou occasionnellement ce blog, il me fallait vous écrire ce petit message. Comme vous avez pu vous en douter, la richesse de l’actualité politique et économique de ces dernières semaines m’a engagé dans un rythme intensif : de nombreux sujets et évènements m’ont mobilisé, en particulier les émissions de plusieurs heures, en direct et en public, aux côtés de mon confrère Moïse GOMIS, Directeur d’antenne de Radio HDR et d’Adrien HERVAIS, chroniqueur sur cette même antenne.

D’autres sujets, culturels pour beaucoup (interviewes d’artistes et d’acteurs culturels), ont aussi égrainé mon emploi du temps.

Vous aurez remarqué le manque de publication sur ce blog comme sur le site de mes émissions, il m’incombe désormais de rattraper le retard et de vous servir sur la toile billets, chroniques et podcasts que j’ai exprimés à l’antenne. Patience et longueur de temps font plus…

View original post 610 mots de plus

De Clichy-sous-Bois à Montpellier, la citoyenneté trace sa route. Envoyé spécial à l’étape havraise.

21 Mar

source : letelegramme.com

L’histoire commence par une explosion. Une explosion sociale, à Clichy-sous-Bois, en 2005, après la mort par électrocution le 27 octobre de Bouna TRAORÉ (15 ans) et Zyed BENNA (17 ans) qui s’étaient réfugiés sur un site EDF dangereux et sur lequel leur camarade Muhittin ALTUN (17 ans) s’est grièvement blessé. Puis vint le grenadage de la mosquée de Clichy-sous-Bois. L’émotion populaire qui s’ensuivit ouvrit la période de généralisation des émeutes à l’ensemble du pays. Cette explosion sociale marque l’Histoire des banlieues françaises d’une façon inédite.

Lire la suite

La chute du gouvernement syrien favoriserait une attaque contre l’Iran. Des troupes britanniques et qataries préparent une incursion militaire par la Turquie

9 Mar

Les mal logés : in situ …

9 Fév

source : facebook de (c) Le Nouvel Observateur

Nous sommes en droit de nous demander quelle place sera accordée aux « mal logés » et aux sans-abri dans la campagne présidentielle de 2012 … En 2007, le candidat Nicolas SARKOZY s’était lancé le défi de réduire à néant le nombre de sans-abri et de mal logés en deux ans … la situation, cinq ans après, est inverse, puisque ce nombre continue d’augmenter. Des promesses seront faites par le candidat qui sera élu, mais quels résultats concrets seront obtenus d’ici à 2017, au terme du prochain mandat ?

Certes, nous (citoyens qui jouissons du confort d’un toît au-dessus de nos têtes mais aussi citoyens qui portent les leurs sur leurs épaules dans un confort moindre …) sommes mieux sensibilisés (et plus sensibles !) à la question durant un hiver comme l’actuel, a fortiori.

Lire la suite

Rencontre avec Antoine SFEIR sur l’immigration et la laïcité

4 Fév

TON LIBRE & LES CHRONIQUES DU TON LIBRE

Le directeur des Cahiers de l’Orient, mon éminent confrère Antoine SFEIR était présent à l’Omnia à Rouen, invité par Camille JOUHAIR, délégué artistique du festival « Regards sur les cinémas du monde« , hier, vendredi 3 février. Je vous livre ici son intervention précédant la projection du film « Harragas » réalisé par Merzak HALLOUACHE, évoquant l’immigration et la laïcité.

écoutez/télécharger l’intervention d’Antoine SFEIR

View original post

Hélène en roue libre … avec Camille JOUHAIR

24 Jan

TON LIBRE & LES CHRONIQUES DU TON LIBRE

Hélène DEVAUX a pris les rênes d’une édition spéciale de Ton Libre ! Suite à sa proposition de recevoir Camille JOUHAIR, Délégué artistique du festival Regards sur le cinéma du monde, j’ai fait une contre-proposition à ma chroniqueuse : « Excellente idée ! C’est ton invité, ce sera donc à toi de le recevoir et d’animer l’émission ! On produit une édition spéciale ! » Et cela a nous donne cette belle émission « Hélène en roue libre » …

View original post 160 mots de plus

Le Noël des Déboulonneurs à Rouen

30 Déc

2012 : l’absence de campagne officielle pour l’inscription sur les listes électorales est-elle suspecte ?

27 Déc

Dominique GAMBIER (PS) revient passer son Ton Libre pour la dernière édition 2011 !

15 Déc

Michel BÉRÉGOVOY | source : © Assemblée Nationale

Hommage à Michel BÉRÉGOVOY, ancien élu rouennais, disparu samedi dernier et dont la cérémonie d’inhumation avait lieu mercredi dernier à 14 heures en la Cathédrale Notre-Dame de Rouen, retour sur les propos de son fils Jean-Michel, élu à Rouen qui était intervenu dans une précédente émission sur le naming dont fait l’objet le Palais de Sports de Rouen (en fin de construction), et points de vue sur la campagne présidentielle, la crise économique en Europe et sur les élections législatives du printemps prochain, cette dernière édition de « Ton Libre » fut, une fois de plus, un moment digne d’intérêt, avec Dominique GAMBIER. Mais il est vrai que le Maire de Déville-lès-rouen, Conseiller régional de Haute-Normandie, sait dire ce qu’il à dire avec une redoutable précision.

Avant d’écouter l’émission, je vous invite à (re)prendre connaissance de ce post qu’il publiait il y a peu sur son blog.

Écoutez/télécharger l’émission : em_tonlibre_15_12_11

Élections législatives pour une Constituante en Tunisie : « Ton Libre » jeudi et café citoyen samedi à Rouen

20 Oct

La révolution tunisienne a démarré le 17 décembre 2010. Le président Ben Ali a quitté le pays le 14 janvier 2011. Mais le régime demeure, le « système Ben Ali » est toujours en place, maintenu par ses partisans. Des élections législatives auront lieu en octobre. L’enjeu est clair : soit les partisans du président déchu conservent le pouvoir, soit la Révolution emportera une nouvelle victoire, assurant au pays une nouvelle orientation. Quelque soit le résultat des urnes, la reconstruction du pays s’annonce difficile, voire douloureuse.

Du 21 au 23 octobre 2011 se tiendront les élections législatives constituantes, dans un processus démocratique destiné à adopter une nouvelle Constitution.

Rencontre, regards et échanges avec des témoins de la « Révolution de Jasmin » et des acteurs de l’actualité tunisienne, à l’initiative de l’Arcadie de Rouen (lien vers la page locale sur le site de la Nouvelle Arcadie, la fédération des Cafés citoyens), qui inaugure ainsi son second lieu et son second créneau de débat régulier à Rouen. J’aurai le plaisir d’animer ce débat.

Ainsi, chaque 2e mardi du mois, vous êtes libres de participer aux Cafés citoyens de l’Arcadie de Rouen (lien vers page facebook) qui se tiennent de 18:00 à 20:00 au fameux club de jazz « Le 3 Pièces » (49 bis Place du Général de Gaulle, à l’angle avec la rue Louis Ricard, sur la gauche de l’Hôtel de Ville de Rouen), et chaque 3e samedi du mois de 15:00 à 17:00 dans un authentique bistrot datant de 1897 : le « Café de l’Époque » (43 rue Armand Carrel, entre la Place St-Vivien et la Place Saint-Marc, face à la Place du 39e Régiment d’infanterie) … que de Place à Rouen pour accueillir les débats citoyens !

A cette occasion, je vous invite également à découvrir une interview que j’ai faite auprès d’un jeune tunisien installé à Rouen, et que vous pourrez retrouver dans l’édition de TON LIBRE de demain soir (jeudi 20/10), de 19:00 à 20:00, sur l’antenne de Radio HDR : Interview d\’un jeune tunisien à Rouen

À lire aussi :

Les élections législatives en Tunisie (Ambassade de France en Tunisie)

Des centaines d’observateurs engagés par l’ATIDE (Radio Chine International)

Tunisie : « des élections primordiales pour la suite du Printemps arabe » (TF1 News)

La Révolution de Jasmin jour après jour (Babel Voyages)

pied d’affiche du Café Citoyen du 22 octobre de l’Arcadie de Rouen

Soirée électorale du 2nd tour des Primaires citoyennes : réactions au siège du PS à Rouen

17 Oct

François HOLLANDE © Parti Socialiste © philippe grangeaud / solfé communications

Le candidat favori du 1er tour, François HOLLANDE avait entre les deux tours, appelé de ses vœux une victoire « nette », légitimant sa position et lui permettant de fédérer le Parti socialiste derrière lui. Depuis ce dimanche 16 octobre, il est exaucé. La Haute Autorité des Primaires citoyennes a en effet publié les résultats définitifs du second tour : le député de Corrèze recueille ainsi 56,6% des voix, son adversaire Martine AUBRY 43,4%. Plus de 13 points séparent les deux candidats.

Cette victoire est aussi celle du Parti socialiste, au vu de la forte participation : au second tour, 2.860.157 personnes se sont rendues aux urnes pour 2.841.167 suffrages exprimés. Les résultats ont été pris en compte dans 9.425 bureaux de vote de la France métropolitaine, des territoires ultramarins et des Français de l’étranger, précise la Haute Autorité des Primaires citoyennes. François HOLLANDE recueille ainsi 1.607.268 voix, et Martine AUBRY en compte 1.233.899.

Retrouvez aussi les résultats définitifs en Seine-Maritime.
© Stéphane-Emmanuel RAYNAUD de FITTE, STRADEFI MÉDIAS, 2011

Présent au siège de la Fédération socialiste de Seine-Maritime, j’ai interrogé MM. Laurent CERVONI, mandataire de François HOLLANDE dans l’agglomération rouennaise, le président du Département Didier MARIE, le député-maire de Canteleu Christophe BOUILLON, Secrétaire fédéral du PS en Seine-Maritime et Me KAROUTCHI, huissier de justice à Rouen, participant au contrôle des opérations de vote :

Laurent CERVONI : itw Laurent CERVONI 161011

Didier MARIE : itw Didier MARIE 161011

Christophe BOUILLON : itw Christophe BOUILLON 161011

Me KAROUTCHI, huissier de justice : itw Me KAROUTCHI 161011

Je vous invite aussi à retrouver le Discours de la Victoire de François HOLLANDE 161011 qui était émis depuis la rue de Solférino.

%d blogueurs aiment cette page :